Mulch, broyat et composts : quels atouts pour le vignoble ? (Jean-Paul NOURIT)

Mulch, broyat et composts : quels atouts pour le vignoble ? 28 et 29 novembre 2019

Dans le contexte de la monoculture de la vigne, les ressources en matière organique animale sont rares. Comment compenser ? Mulch, broyat, compost et lombricompost constituent des alternatives facilement mobilisables par le vigneron avec des matériaux à moindre coût.

Objectif général

  • Savoir préparer des mulchs, des compost et des lombricompost de bonne qualité biologique et nutritionnelle.
  • Connaitre  les techniques d’épandage et/ou d’intégration dans le sol, en fonction de la saison.

PROGRAMME

Jeudi 28 novembre

Matin : Comprendre les fonctions et l’évolution du Carbone et de l’Azote dans les mulchs et les composts pour créer un amendement nutritif.

  •  Pourquoi le sol a-t-il besoin de carbone et sous quelle forme, pour quel micro-organisme et in fine pour quelle culture?.  Intégrer le cycle du carbone dans le sol.
  • Quelles sont les effets négatifs d’un apport  de matière organique mal équilibrée ?.
  • Le rapport Carbone /Azote dans le sol et dans le  compost, une histoire de temps…

Après-midi : Acquérir les  différentes méthodes de compostage.

  • Avantage et inconvénient des différentes méthodes de compostage : limiter les pertes d’énergie et les pertes d’éléments fertilisants lors des processus d’amendement.
  • Quelles sont les différentes « recettes » de compost  ?  Quelle matière première utilisée ?.
  • Fabrication d’un compost « chaud » à partir de broyat végétal de collecte et de déchet organique divers.

Vendredi 29 novembre

Matin : Maîtriser l’ensemble du processus du lombricompostage.

  • Dimensionnement du lombricompostage en fonction des ressources internes et des facteurs limitants : l’espace, le temps, les intrants et les besoins.
  • Mise en place du lombricompostage : l’eau, l’espace disponible et ses limites, le matériel (outils manuel et mécanique), le temps homme et son évolution, ses limites.
  • Les intrants : les fumiers (chevalins, bovins, ovins, caprins, autres) et leurs paillages, les déchets organiques (maraîchage, cuisine, déchets verts, déchets organiques du commerce, autres), la matière carbonique (papier, carton, paille, brf, broyats).
  • Maintenir et entretenir le lombricompostage : la progression des andains, la récupération du lombricompost et du lixiviat, la multiplication des vers.

Après-midi : Savoir utiliser et doser les produits issus du lombricompostage.

  • Les deux produits issus du lombricompostage : le compost lui-même avec sa très haute valeur fertilisante, et le «  jus de lombricompost » comme levain pour le sol.
  • Utiliser des amendements liquides et solides : les points de vigilance.
  • Étude de cas particuliers.
  • Questionnements par rapport aux cas des participant-e-s.

Participation et inscription
Envoi du bulletin d’inscription auprès d’Émilie Rousselle à e.rousselle@vignesentransition.org 

Pour toute  question sur le contenu  contactez Pierre-Yves PETIT au 06.51.85.77.62

Coût pédagogique
> Financement professionnel : 336€ les 2 jours de formation
Prise en charge à 100% par Vivea pour tout cotisant MSA / cotisant solidaire MSA / personne en démarche d’installation et de création d’entreprise agricole
Financement possible par votre OPCA (FAFSEA, FONGECIF, Pôle Emploi…).
> Financement personnel : 200€ les 2 jours de formation.

Dates : jeudi 28 et vendredi 29 novembre 2019

Lieux :
Jeudi 28 : Vignoble de Claire Cazalis et Henri Boissié au 36 bis route des Aresquiers à Vic la Gardiole (34110).
Vendredi 29 : Local de Vers la terre ZA Les aires , Rue Pierre David 34120 Pézenas.

FORMATEURS et INTERVENANTS

Jean Paul NOURIT : spécialiste de la valorisation des déchets agro-alimentaires, gérant de la société Vers la Terre, éleveur de lombrics pour le lombricompostage. Jean Paul Nourrit s’est spécialisé dans l’élevage de lombrics « champions » destinés à la valorisation de déchets verts familiaux et il a créé une gamme de composteurs domestiques. Il a aussi développé des modèles de lombricomposteurs pouvant être utilisés à l’ échelle d’une ferme.
Pierre-Yves PETIT : Formateur-Consultant indépendant en permaculture. Passionné par le vivant depuis l’enfance. Formé dans les domaines naturalistes et agronomiques. Un temps Agriculteur maraîcher bio et paysagiste, Pierre-Yves œuvre pour davantage de compréhension des modèles naturels et à leur intégration dans le design de nos modes de production. Pierre-Yves est coordonnateur du programme Vignes en transition. Pierre-Yves interviendra sur la valorisation des déchets verts de collecte publique par le compostage et la mulch.

Pré-requis : Aucune connaissance ni formation préalable n’est nécessaire.

Qui est concerné ? Cette formation a pour but d’accompagner prioritairement les viticulteurs-trices, ainsi que les candidat-e-s à l’installation dans leur transition viticole dans le paysage méditerranéen. Pour enrichir les échanges et les savoir-faire, les formations pourront également accueillir tout autre agriculteur-agricultrice intéressé(e) par l’acquisition de savoir-faire  concernant la régénération des sols, ainsi que les organisations disposant de foncier ou gestionnaires de territoires (collectivités, CEN, cdl, AFB, département, Région, etc.).

Autre information utile
Hébergement possible dans les environs à la charge des stagiaires.Restauration tirée du panier.

Effectif : 15 personnes maximum.